Description

SOLIDARITÉ SUD offre aux personnes à la retraite la possibilité de vivre l'expérience de la solidarité internationale dans un pays d'Amérique latine. Ceci prend la forme d'un séjour de solidarité de quatre à six semaines en Équateur, au Pérou et au Nicaragua. Il permet de se familiariser avec la vie quotidienne des gens du milieu en vivant dans une famille et en accompagnant dans leur travail les intervenants de diverses institutions (garderie, école, centre pour personnes âgées, centre pour personnes handicapées, orphelinat, etc.). De plus, des ateliers d'espagnol permettent de parfaire la connaissance de cette langue. Les fins de semaine sont propices à la découverte du pays et de sa culture à travers des activités de loisir avec la famille d'accueil, en groupe ou seul.

SOLIDARITÉ SUD accompagne les participants tout au long du processus. En effet, les responsables du séjour de solidarité se chargent de trouver des familles d'accueil, des lieux de travail bénévole ainsi que d'engager du personnel compétent pour animer les ateliers d'espagnol. Les responsables sont sur place en permanence pour encadrer les bénévoles tout au long du séjour.

Pour faire de cette expérience l'une des plus satisfaisantes, SOLIDARITÉ SUD organise une formation de deux jours environ trois mois avant le départ. Nous nous assurons ainsi que les futurs bénévoles aient une bonne idée de ce qui les attend en Amérique latine. À leur retour au Québec, les bénévoles sont conviés à une activité de retrouvailles.

Le séjour de solidarité offert par SOLIDARITÉ SUD est donc une excellente façon de se familiariser avec les latino-américains, de s'intégrer à leur vie quotidienne, de découvrir leur société et leur culture, de se sensibiliser aux besoins de ces populations et de parfaire ses connaissances de l'espagnol.

Prochains départs

En raison de la pandémie de la COVID-19, les séjours seront repris selon l’évolution des conditions sanitaires en tenant compte des recommandations du gouvernement du Canada et des exigences gouvernementales des pays d’accueil.

Bénévolat

SOLIDARITÉ SUD organise le bénévolat avec des institutions locales. Du lundi au vendredi en avant-midi ou en après-midi, les bénévoles sont appelés à se rendre dans un milieu de travail et à participer à la vie de tous les jours. En cours de séjour, ils ont l’occasion d’observer la manière locale de faire les choses, le genre de problèmes particuliers auxquels la communauté fait face, etc. Petit à petit, ils apprennent à s’intégrer à une équipe et à fournir une collaboration correspondant aux besoins de l’institution.

Les bénévoles peuvent ainsi découvrir progressivement les valeurs, les traditions et les modes de fonctionnement du pays d’accueil et apprécier d’autres façons de faire, souvent très différentes de celles de leur propre culture. Ils peuvent aussi évaluer leurs capacités et leur intérêt pour l’entraide et la collaboration internationales ou locales.

SOLIDARITÉ SUD choisit des milieux et des institutions dont les clientèles cibles sont des enfants, des femmes, des personnes âgées ou des personnes ayant des déficits physiques ou cognitifs.

Les milieux de travail varient selon le pays et l’ONG sur place :

  • Équateur : animation ou projets auprès des enfants de 4 mois à 17 ans et leurs familles ;
  • Pérou : orphelinat, foyer pour personnes âgées, école pour handicapés, aide aux devoirs ;
  • Nicaragua : dispensaire, soupe populaire, garderie, foyer pour personnes âgées, travail sur la fermette.

Hébergement

Le fait de résider dans des familles constitue un facteur important pour faciliter l'apprentissage de la langue et faire la connaissance du milieu et de sa culture.

Les conditions d'hébergement diffèrent de celles du Québec. Toutefois, SOLIDARITÉ SUD s'engage à trouver pour chaque participant une chambre privée, avec fenêtre et ameublement de base : un lit, du rangement pour les effets personnels ainsi qu'un accès aux services sanitaires.

La plupart des repas se prennent dans la famille et les autres repas dans les restaurants de la communauté.

Ateliers d'espagnol

Une bonne connaissance de la langue espagnole est souhaitée pour le bénévole afin qu’il puisse se débrouiller dans les activités courantes avec la famille d’accueil et dans les lieux de travail. Avant le début du séjour de solidarité, 90 heures de cours d’espagnol de base sont recommandées. Une mise à niveau est suggérée pour ceux ayant déjà fait des séjours. Des ateliers seront offerts dans le pays-hôte, si possible, et seront facultatifs pour les personnes connaissant bien la langue espagnole.

Ces ateliers sont principalement axés sur la conversation. La formation est orientée en fonction de la situation concrète des bénévoles. Les évènements vécus au cours de leur séjour et l’actualité locale alimentent les échanges et les discussions entre les participants, regroupés selon leur niveau de maîtrise de la langue. Ces activités sont encadrées par le personnel engagé dans la communauté.

Lieux des séjours - ANNULÉS POUR 2020

Puerto López (Équateur). Ce petit village de pêcheurs de 16 000 habitants est situé sur la côte Pacifique, à quelque 200 kilomètres au nord-ouest de Guayaquil, la deuxième plus grande ville d’Équateur. L’activité économique tourne principalement autour de la pêche et de l’écotourisme. Il est situé à proximité du parc national Machalilla, et au large, l’Isla de la Plata, surnommée l’autre Galapagos ou encore la Galapagos des pauvres. Le travail s’effectue auprès des enfants en collaboration avec les ONG locales, Clara Luna et Casa Buho.

Quillabamba (Pérou). Ville d’environ 30 000 habitants, située à cinq heures de route au nord de Cusco, elle est aussi appelée Ville de l’éternel été. Elle est entourée des Andes recouvertes d’une végétation luxuriante. L’agriculture est sa principale source économique (café, thé). C’est aussi une ville de services où l’on retrouve des piscines municipales, de magnifiques parcs et un immense marché public. Le travail s’effectue en collaboration avec l’ONG AYNI.

Huayllabamba (Pérou). Petit village situé dans la Vallée sacrée des Incas à une altitude de 2 866 mètres et environ à une (1) heure de route de Cusco. Il est connu pour être une escale du fameux trek de l’Inca menant au Machu Picchu. Plusieurs activités touristiques peuvent-être faites, car il y a beaucoup à découvrir dans ces montagnes mythiques. L’économie est basée sur le tourisme et les petites entreprises d’artisanat et de culture de fleurs et céréales.

Boaco (Nicaragua). Capitale du département du même nom, c’est une ville d’environ 25 000 habitants, située à deux heures de route de Managua. La température varie de 25° à 30°C et le climat est sec lors de notre séjour, soit en février et en mars. Boaco est dans une région montagneuse où l’on vit principalement de la production du café, en plus de l’agriculture et de l’élevage.

Visites

SOLIDARITÉ SUD organise des activités de découverte de la région, de ses habitants et de leur culture (le célèbre site Inca Machu Picchu, Isla Plata en Équateur, Granada et Leon au Nicaragua). Pendant les fins de semaine libres, il est également possible de visiter la région environnante, seul ou en groupe.


FORMATION

Avant le séjour de solidarité

Quelques mois avant le départ, SOLIDARITÉ SUD organise deux jours de formation pour tous ceux et celles qui se sont engagés, complétée par une troisième journée environ un mois avant le départ. Cette activité est obligatoire et elle vise à préparer les bénévoles à leur séjour en Amérique latine et à la vie de groupe. On y donne des informations sur le pays où se déroule le séjour, entre autres :

  • Les types d’institutions où seront affectés les bénévoles ;
  • L’hébergement ;
  • Les billets d’avion (responsabilité de chacun des participants en concertation avec les membres du groupe pour assurer une arrivée coordonnée à la ville de rendez-vous) ;
  • L’assurance voyage ;
  • Les considérations en matière de santé et de sécurité.

Lors de ces trois jours, les repas et l’hébergement sont habituellement aux frais du participant.L’acceptation de la participation au séjour est confirmée

aux candidats à la suite des deux premiers jours de formation. L’achat des billets d’avion ne se fait donc qu’après cette acceptation par SOLIDARITÉ SUD.

Après le séjour de solidarité

SOLIDARITÉ SUD organise une rencontre de retrouvailles ayant pour but le partage des expériences de chacun et l’amélioration des futurs séjours de solidarité. Cela permet également d’établir la manière dont les expériences des bénévoles peuvent être utilisées pour sensibiliser la population québécoise aux problèmes des pays d’Amérique latine. La rencontre permet aussi aux bénévoles de mieux comprendre le fonctionnement de l’organisme et comment ils pourraient utiliser leur expérience pour aider d’autres personnes à réaliser le même séjour.


ESTIMÉ DES COÛTS DES SÉJOURS

Le coût des séjours se situe entre 3 800 $ et 5 000 $ en fonction des variables suivantes :

  • Le lieu du séjour avec parfois la collaboration d’une ONG locale ;
  • La durée du séjour (4 à 6 semaines selon l’endroit) ;
  • Les frais d’administration diffèrent pour un premier séjour et un second séjour et plus ;
  • Les frais afférents (attestation judiciaire, assurances, passeport, etc.) ;
  • Le coût des billets d’avion.

De plus, veuillez prévoir environ 150 $ / semaine pour vos dépenses personnelles : visites, souvenirs, boissons, etc.

Les frais de séjours seront détaillés et expliqués lors des journées de formation des bénévoles quelques semaines avant le départ.

SOLIDARITÉ SUD étant un organisme non gouvernemental (ONG) reconnu par les gouvernements, un reçu de charité permet aux participants de récupérer jusqu’à 48 % du montant admissible en remboursement d’impôt.


MODALITÉS D'INSCRIPTION

La date limite d'inscription à un séjour de solidarité est le 15 octobre. Le nombre de participants est normalement limité à douze (12) personnes par lieu de séjour.

Pour vous inscrire, veuillez suivre la procédure suivante :

  1. Transmettre le formulaire de demande d'inscription à SOLIDARITÉ SUD, accompagné de votre chèque de 50$ pour les frais d'inscription pour un premier séjour.
  2. Les documents suivants doivent également être remis à SOLIDARITÉ SUD :
    • Une photocopie du billet d'avion et de l'horaire des vols, lorsque disponible
    • Une photocopie des pages 2 et 3 du passeport
    • Une photocopie de la facture d'achat du billet d'avion, lorsque disponible
    • Une copie de votre certificat de naissance émis par le directeur de l’état civil où apparaissent les noms de votre père et de votre mère
    • Une copie d'un document officiel où figure l'adresse de votre domicile (permis de conduire ou autre)
    • Une copie de votre attestation judiciaire. Consultez la Politique de sécurité.
    • Une copie recto verso d'attestation d'assurance doit être remise à SOLIDARITÉ SUD avant le 1 mois avant le départ ; cette assurance couvre notamment :
      • - l'annulation et l'interruption du voyage
      • - les frais pour soins de santé non couverts par la Régie de l'assurance maladie du Québec
      • - le rapatriement

Au retour du séjour, des reçus de charité sont émis conformément aux dispositions légales régissant les organismes de bienfaisance enregistrés.

N.B. Les bénévoles qui souhaitent prolonger leur séjour au-delà de la période prévue sont encouragés à le faire ; ils sont invités à en informer SOLIDARITÉ SUD le plus tôt possible afin que l'organisme soit en mesure de leur apporter le support requis. Pour ce faire, veuillez compléter le document « Prolongation du séjour de solidarité en Amérique latine », disponible sur demande.


MODALITÉS D'ANNULATION

Si le ou la bénévole est dans l’obligation d’annuler sa participation au séjour, SOLIDARITÉ SUD remboursera en partie les frais d’administration en fonction de la date d’annulation et des dépenses déjà engagées par SOLIDARITÉ SUD (pour de plus amples informations, se référer aux formulaires d’inscription).


TÉMOIGNAGES


PHOTOS